Guide d’utilisation de complément capillaire pour homme ou femme

complement capillaire

L’apparition du complément capillaire constitue une avancée majeure dans l’univers des traitements et soins capillaires. Contrairement aux perruques d’autrefois, les prothèses capillaires d’aujourd’hui sont quasi-invisibles. De plus, il suffit de bien respecter les procédés d’entretien pour qu’elles durent longtemps. Alors, comment bien se servir d’un complément pour cheveux ?

En quoi consiste un complément capillaire ?

Il s’agit d’une solution médicalisée visant à ajouter des cheveux sur un crâne nu. Elle permet en principe de dissimuler la perte de cheveux d’une personne souffrant d’alopécie. Sans distinction de sexe, le complément capillaire  s’adresse à tout le monde. Ainsi, homme ou femme peut recourir à cette solution pour un nouveau look ou pour cacher une calvitie.

Porter une prothèse capillaire apporte un bienfait sur le mental. Certains hommes ne supportent pas l’idée de perdre les cheveux. La majorité fait même de ce fléau un vrai complexe. Ainsi, porter une telle prothèse change l’idée vis-à-vis de soi. Être chauve est en effet synonyme de vieillesse pour beaucoup. C’est pourquoi la première impression avec cette solution capillaire c’est de se sentir rajeuni d’une dizaine d’années.

Le même constat est fait chez les femmes. L’alopécie, même celle de type clairsemée, peut devenir une véritable gêne pour l’apparence. C’est ainsi que nombreuses femmes préfèrent porter une prothèse capillaire. Le volumateur capillaire constitue l’une des solutions prisée par la gent féminine atteinte d’alopécie clairsemée.

Bien choisir une prothèse capillaire

Le choix d’une prothèse capillaire doit se faire en fonction du mode de vie et du problème d’alopécie de chacun. Toutes les techniques de remplacement capillaire ne conviennent pas à tout le monde. Vous devez au préalable parler à votre coiffeur en cas de problème spécifique comme une infection du cuir chevelu.

En tout cas, vous pouvez choisir entre un complément capillaire en cheveux naturels ou en cheveux synthétiques. L’un comme l’autre a ses avantages et ses petits inconvénients. Néanmoins, porter une prothèse capillaire est moins contraignant que d’autres solutions comme la greffe des cheveux. De plus, les modèles de qualité peuvent durer longtemps, jusqu’à 2 ans, si vous savez bien en prendre soin.

Actuellement, les compléments capillaires à base lace sont parmi les appréciés. Ils sont plus discrets et laissent respirer le cuir chevelu. Il existe aussi des prothèses à base en polyuréthane, également appelées « thin skin ».  Elles durent dans le temps à cause de la base qui est pleine. Les compléments capillaires mixtes, mélangeant base en tuile et polyuréthane, promettent aussi un bon résultat.

Pose et entretien des compléments capillaires

Les prothèses capillaires sont généralement fixées à l’aide d’une colle à base de silicone médicale. Certaines peuvent être clipsées sur des cheveux restants. En fonction du mode de fixation, vous pouvez le garder plusieurs semaines ou l’enlever et le poser quotidiennement. Votre coiffeur ne manquera pas de vous clarifier sur la technique de pose. En principe, un complément capillaire qui se colle doit être retiré toutes les 4 semaines.

Il faut absolument se rendre dans un cabinet individuel pour la première pose. Le prothésiste vous aide à trouver le modèle idéal après un bilan capillaire. Si aucun modèle ne vous satisfait, il peut réaliser une prothèse capillaire sur-mesure. Le prix de cette solution capillaire s’oscille entre 200 et 300 euros. A ajouter à cela le tarif relatif aux prestations proposées par le coiffeur, notamment pour la coupe de cheveux et la pose de la perruque.

Au niveau de l’entretien, une perruque en cheveux synthétiques est moins exigeante que celle en cheveux naturels. Un shampoing doux est à privilégier pour la première. Quant à la seconde, vous pouvez rajouter un peu de bicarbonate de soude pour éliminer l’odeur de sueur.