Vernis à ongles et grossesse, est-ce possible ?

grossesse

La grossesse est un véritable bouleversement pour une femme. Le corps change, l’apparence se modifie et l’image qu’on a de sois également. C’est pour cela qu’il est important de continuer à sublimer sa féminité et de prendre plus que jamais soin de son corps, pour se le réapproprier.

Et si, avant la grossesse, une femme ne se pose pas particulièrement de question sur les effets du vernis à ongles sur son organisme, l’avènement du bébé remets beaucoup de chose en question. Ainsi beaucoup de futures mères se demandent s’il est encore possible d’appliquer du vernis pendant cette période et quel sera l’impact sur la santé du fœtus ? Est-ce que certains types de vernis sont plus nocifs que d’autres, etc.

Les dangers du vernis pendant la grossesse

Pendant la période de gestation, une femme enceinte s’efforce de mener une vie saine car tout ce qui entre d’une manière ou d’une autre dans son corps va directement au bébé. Les premières semaines de grossesse présentent le plus de risque pour le fœtus. Le placenta n’est pas encore formé. Le future bébé n’est donc pas encore protégé d’une grande partie des toxines et de pathogènes auxquels la mère est exposées. Et même après sa constitution certains éléments toxiques peuvent encore pénétrer la barrière placentaire.

Bien que le ministère de la santé ne semble pas contre-indiquer l’application du vernis à ongle ou de la laque gel pendant la grossesse, il est tout de même déconseillé de l’utiliser pendant les 12 premières semaines. Une fois passé ce délai, il n’existe plus aucune contre indication.

Pourquoi faire attention ?

Et pourtant, la plupart des vernis sont élaborés à partir de composants chimiques pouvant entraîner des réactions allergiques sur l’ongle, la peau autour ou encore les muqueuse.

En effet, même si les substances appliquées directement sur l’ongle ne passent pas dans le corps de la femme, d’autre composants volatils chimiques utilisés au cours de la manucure par pénètrent dans le sang de la femme enceinte, et donc de son enfant, par les voies respiratoires.

Il est donc primordial de bien ventiler la pièce dans laquelle l’on réalise sa manucure.

Les laques gels de bonnes qualité (comme les vernis semi permanent Peggy sage) n’entrainent pas de conséquences négative particulières sur la grossesse, mais elles peuvent même entraîner nausées et vertiges.

Une manucure mal réalisé peut quant à elle nuire au développement du bébé et provoquer différents types de complications. De plus, le risque d’allergie est beaucoup plus fort avec une laque gel. Si la future mère a tendance à avoir des réactions allergiques, elle devrait être très prudente avec ce type de manucure. La longue tenue de ce type de laque est rendu possible grâce à méthode d’application qui nécessite l’utilisation de lampe ultra-violet pouvant provoquer une réaction d’hypersensibilité ainsi qu’a ses composants chimiques pouvant irriter les voies respiratoires.

Les substances toxiques du vernis à ongles

Mais si vous tenez absolument à utiliser ce produit cosmétique pendant votre grossesse, assurez vous que les composants énumérés ci-dessous ne soit pas mentionné dans la liste des composants :

  • le formaldéhyde (ou formol). Cette substance se caractérise par une odeur forte et désagréable. Elle est utilisée pour améliorer l’adhérence du vernis sur l’ongle. Ce composé pénètre dans le corps humain par les voies respiratoires. Il irrite les muqueuses, pouvant aller jusqu’à provoqué mal de tête, tachycardie et même affecter le système nerveux central. Sur le du bébé, le formaldéhyde peut également provoquer des malformations et des troubles du système immunitaire.
  • le toluène (méthyl benzol). Ce composé est conçu pour accélérer le séchage du vernis et prolonger sa durée de vie du vernis. Il pénètre également dans l’organisme par les voies respiratoires. Ce solvant fort peut donc avoir un effet tératogène sur le fœtus.
  • le camphre composé d’éther volatil, il joue le rôle de plastifiant naturel. Il pénètre dans l’organisme par les voies respiratoires et malgré que cette substance soit très utilisée dans le milieu médical, son utilisation n’est pas recommandée pendant la grossesse. Le camphre affecte le système cardio-vasculaire et chez la femme enceinte il peut peut provoquer une augmentation du tonus utérin.
  • l’ Hydroxy-anisole butylé (BHA) est un conservateur susceptible d’entrainer des maladies oncologiques.

En conclusion pour éviter des conséquences négatives sur l’enfant, les premier mois, il est préférable de porter un vernis naturel et éviter la laque gel.